Sur tous les blogs que je visite régulièrement (voire quotidiennement) fleurissent les photos des décos de Noël et des sapins qui illuminent vos chaumières... Je m'emballe un peu là...

De mon côté, cette année, point de sapin et point de décos... ça me rend triste...
Surtout que ce manque de décoration est lié à un évènement qui va se passer courant janvier et qui me met dans un état indéfinissable...

L'Homme a trouvé un nouveau travail, plus intéressant et mieux payé. ça c'est le bon côté : un chéri épanoui c'est un chéri qui va aimer rentrer chez lui retrouver un home sweet home chaleureux et ses occupants...
Ce nouveau travail se trouve à Rennes et ça c'est le côté qui me met dans cet état entre la joie, la tristesse et la nostalgie par anticipation (oui, c'est un nouveau concept temporel)...

Car qui dit nouveau travail dit aussi nouveau déménagement... Mise en carton de tous ces petits morceaux de notre vie et tourner la page de ces presque 2 ans passés sur Lyon.

C'est assez dur de ne pas savoir quand on reviendra voir les gens qu'on a connu et apprécié ici...
C'est assez dur de se dire que ce qu'on a réussi à construire comme habitudes de vie va être balayé... Au-revoir la médiathèque bien fournie. Au-revoir le cours de danse africaine. Au-revoir le marché 3 fois par semaine...

Je suis donc partagée entre la joie de revoir ceux que l'on connaît, de retrouver ma famille, et la peine de quitter Lyon et nos amis...

S'ajoute à cela toutes les formalités à accomplir, les cartons à faire, les choses à trier/jeter/donner... Et la venue du p'tit bout à ne pas oublier...

*****
Edit du 05/12 :

Merci pour vos p'tits mots ! ça remonte bien le moral !

Et puis maintenant, je suis passé à la phase "active" donc je mets encarton, j'emballe dans du papier bulle et je fais des boulettes de papier journal pour amortir les chocs que ne manqueront malheureusement pas de subir nos pauvres petits objets...

Restent quelques petites angoisses : trouver un appart à Rennes (merci à ma môman et à Sam pour leur aide) et trouver des chauffeurs bénévoles pour ramener un camion de Lyon à Rennes...
Et aussi l'angoisse de l'état des lieux : pas envie de me faire avoir...

Avec tout ça point de couture ni de bidouilles... Peut-être aurais-je le temps de faire quelques petites choses pendant les 2 semaines que nous passons à Rennes pour les fêtes ?