12 avril 2007

Les descendants de Merlin

Pour continuer sur mon retour aux sources, je voudrais vous parler d'une trilogie que je suis sur le point de terminer, celle des descendants de Merlin.

Qui sont ces descendants ? Il s'agit de Wren (la propre fille du Merlin), de Resmiranda et de Griffin. Tous sont les "Pendragon", ceux qui arrivent à maintenir l'équilibre en Grande-Bretagne en étant influents auprès des différents rois...µ

wren"Wren" (Irene Radford)

Elle avait pour nom Arylwren, Wren, pour ses amis. Fille de Myrddin Emrys, le Merlin, et de Deirdre, la Morrigan, grande prêtresse des druides, elle était l'enfant qui n'aurait jamais dû naître : ses parents avaient été consacrés aux dieux, et Myrddin voué à un célibat éternel en échange de son don de prophétie. Pourtant, en cette époque où les adeptes des anciennes divinités étaient de plus en plus rares, Myrddin avait un destin à accomplir avec sa fille. Ce sont donc les anciennes divinités elles-mêmes qui lui firent violer son serment.

Le Merlin, dont la qualité de barde et de propagateur de nouvelles ouvrait toutes les portes, courait les chemins en compagnie de la fille. Il pouvait ainsi veiller secrètement sur ses autres responsabilités. Il apprit à Wren les anciennes coutumes, la magie mineure et l'art des bardes, craignant cependant de ne jamais pouvoir lui en enseigner assez pour assurer sa sécurité dans un monde chaque année plus dangereux.

Mais, peut-être aveuglé par l'amour paternel et ses préoccupations, même lui n'aurait pu augurer du pouvoir de Wren. Et sa fille ne lui confia pas les visions qu'elle avait eues : des images de guerres à venir, de la concrétisation d'une passion interdite, et de la menace qui faisaient peser les forces des ténèbres sur ses proches. Elle savait seulement qu'elle devait apprendre à maîtriser ses talents innés, car viendrait le temps où il lui faudrait devenir à la fois glaive et bouclier pour le Merlin, pour Arthur, et pour les gens qui lui seraient confiés.

Mariée à un seigneur qu'elle ne pourrait jamais aimer, obligée de partager sa demeure avec une sorcière décidée à tout lui voler, la fille du Merlin dut se frayer un chemin dans le labyrinthe sinueux de la magie, afin de bâtir un refuge pour les défenseurs de l'héritage du Merlin et d'Arthur...

La légende d'Arthur est une source inépuisable pour la fantasy, et les récits portant sur Arthur, Guenièvre, Merlin, Lancelot ou leurs alliés et adversaires exercent une fascination toujours croissante. Avec Wren, premier volet d'une trilogie, Irene Radford tisse une vision personnelle de cette ère et rejoint les plus grands romanciers du genre.

"Resmiranda" (Irene Radford)Resmiranda

Avec Resmiranda, le lecteur se trouve propulsé dans l’Angleterre du début du XIIIe siècle, période tumultueuse du règne de John Plantagenêt, dit Jean sans Terre. En ces temps troublés – où les nobles cherchent à s’affranchir de leur suzerain et où le pape Innocent III frappe d’interdit John et son pays –, règnent le mal et l’injustice. Car au sein même de la cour du roi se trouve un prince des ténèbres, Radburn Blakely, demi-frère illégitime du monarque et petit-fils du démon du Chaos. Et tandis que Blakely déploie ses sortilèges autour de Jean, il ne se trouve personne capable de s’opposer à cette emprise.
Mais une autre lignée royale, bien plus ancienne, demeure, cachée à l’intérieur du pays : les descendants d’Arthur Pendragon et de la fille de Merlin, Arylwren. En Lord Griffin, l’actuel Pendragon et sa petite-nièce Resmiranda, se sont transmis le pouvoir d’Arthur et la Magie de Merlin. Et le besoin de la force se fait plus que jamais sentir. Car bientôt, à moins qu’il ne se trouve quelqu’un capable de retrouver les sorts d’autrefois pour chasser le démon et ses disciples, le roi et son royaume tomberont sous la domination du mal. Blakely connaît ses ennemis avant même que ceux-ci n’aient pu l’identifier. Alors que Resmiranda n’est encore qu’une enfant, Blakely a décidé d’anéantir la lignée des Griffin et à s’emparer de son pouvoir.
L’enfance de Resmiranda sera donc celle d’une fugitive. Cachée par des amis de sa famille, réfugiée dans des couvents, la fillette parvient à l’âge adulte sans avoir pu découvrir les pouvoirs magiques qu’elle détient depuis sa naissance. Elle survivra, en dépit des efforts de Blakely, bien décidée alors à assumer les responsabilités dont elle a hérité. Lors d’une attaque, fatale à ses protecteurs, elle est sauvée in extremis par Hugh Fitz Chênenoir, un homme dont elle a toute raison de se méfier. Seul le temps dira si Hugh est un allié fidèle, ou s’il n’est qu’un mercenaire à la solde de son ennemi. Mais le temps ne sert pas Resmiranda. Car à moins de pouvoir échapper à la cour du roi John et aux machinations de Blakely, elle ne pourra jamais acquérir la maîtrise totale de la magie d’antan et des armes du Pendragon, sans lesquelles il lui sera impossible de délivrer son pays et son peuple bien-aimés de la domination maléfique des démons du Chaos.

Griffin"Griffin" (Irene Radford)

Ce tome 3 transporte les lecteurs à la période du règne d’Elizabeth I, période de conflits politiques et religieux.
Pour les frères jumeaux Griffin et Donovan Kirkwood, héritiers du pouvoir magique d’Arthur et de Merlin et à qui il incombe de préserver et protéger le pays, la continuité de l’héritage du Pendragon est soudain remise en cause. Bine que Griffin ait hérité de la baronnie de Kirkwood et des responsabilités liées au pouvoir magique du Pendragon, il renonce à ses droits après une vision énigmatique, et décide d'abandonner le domaine familial pour se rendre en France et se faire prêtre.

Mais il ne s'attend pas au piège que lui prépare, dans ce pays, Roanna Douglas, la sorcière, descendante de Nimuë. Roanna a fait appel à Tryblith, le démon de Chaos, dont elle compte se servir contre ses ennemis. Mais quand, au lieu de le manipuler, elle tombe sous sa domination, elle se voit forcée d'utiliser ses propres pouvoirs  pour attiser les feux de la guerre et de la destruction à travers l'Eurpoe et l'Angleterre.

Après le départ de son frère, Donovan n'a d'autre choix que de reprendre les charges de celui-ci. Mais bien qu'il ait toujours partagé avec son jumeau un lien très fort, il n'est jamais parvenu à activer la part du pouvoir magique dont il est persuadé être investi, et sans lequel il lui sera impossible de devenir le Pendragon. Ses efforts désespérés pour accomplir sa mission l'entraîneront sur un terrain de plus en plus dangereux. Quant à Griffin, déchiré entre sa mission de prêtre et le pouvoir magique qu'il n'a plus le droit d'exercer, mais qui lui est indispensable pour triompher du démon du Chaos, il devra faire des choix difficiles.

Alors que les persécutions religieuses, les guerres de successions et les ravages des épidémies menacent d’anéantir le royaume, qui de Roanna ou de Tryblith sera finalement le maître ? L’un des jumeaux parviendra-t-il à utiliser l’héritage du Pendragon pour sauver le pays du Chaos ? Seul le temps le dira.

Après Wren et Resmiranda, Irène Radford poursuit ici la série consacrée aux « descendants de merlin » et s’impose une fois encore comme une des grandes romancières d’héroic fantasy.

J'espère que ces petits résumés vous auront donné envie de lire ces livres...
Pour ceux qui auraient déjà lu les 5 tomes du "Cycle de Pendragon" de Stephen Lawhead ou qui ont dévoré "Les dames du lac" que j'ai déjà évoqué ici, je ne saurais que trop vous conseiller de vous plonger dans cette trilogie...
Si vous n'avez pas lu ces cycles, je vous conseille de vosu y plonger tout de suite ! ça fait tellement de bien de s'immerger dans un monde où la magie et les fées sont quelque chose de tellement naturel !

Posté par marmelades à 14:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Les descendants de Merlin

    voilà la référence ultime qui va me faire relire ton résumé : les dames du lac... lu, relu, archirelu... tiens, d'ailleurs, ça fait longtemps... hmmm...j'vais p'ête ben y retourner!!!

    Posté par flo du désert, 13 avril 2007 à 20:11 | | Répondre
  • ahhhhh les dames du lac .......livre de chevet .Tu m'a mis l'eau à la bouche ...... et hop dans mon petit carnet !

    Posté par claicile, 25 avril 2007 à 21:16 | | Répondre
  • Ayé, le premier tome est fini... J'ai donc couru à la bibliothèque pour emprunter le 2ème tome, je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin... Ca me fait penser qu'il me reste encore un tome à lire des Dames du Lac.

    Merci pour tes conseils de lecture, pour le moment je ne suis vraiment pas déçue !

    Posté par Fred, 23 mai 2007 à 09:48 | | Répondre
  • C'est un cycle que j'ai bien aimé dans son ensemble, même si le second tome Resmiranda m'a moins plu. Un très bon souvenir

    Posté par Loba, 02 septembre 2007 à 12:08 | | Répondre
Nouveau commentaire